La fibre dans la CdC

Installer la fibre dans toute la communauté de communes est un immense chantier, qui a commencé depuis longtemps. vous pourrez lire ce qu’en disent différents élus et acteurs de ce projet en téléchargeant cette brochure, ou en lisant son contenu retranscrit ci-après. Vous trouverez bientôt sur ce site et dans le prochain Mag des informations spécifiques à notre commune.

Vous pouvez d’ores et déjà consulter le site girondehautmega.fr pour découvrir le calendrier de déploiement sur nos territoires.

Questions à Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde

Qu’est-ce que le plan Gironde Haut Méga ?

 J-L G : Gironde Haut Méga, c’est un grand plan inédit de déploiement de la fibre optique partout en Gironde, où que l’on habite. Nous apportons le Très Haut Débit à tous les habitants, à toutes les entreprises. C’est un enjeu d’égalité entre les territoires !

Pourquoi le Département n’est-il pas intervenu plus tôt ?

J-L G : À la différence du téléphone fixe ou de l’eau,la loi ne considère pas Internet comme un service public obligatoire. La couverture numérique et la qualité du service dépendent des opérateurs privés.Face aux carences privées, le Département a déjà cofinancé dès 2007, avec les élus communautaires, d’importants travaux pour permettre l’accès haut débit de tous les Girondins. C’est ainsi qu’a été créé le syndicat mixte Gironde Numérique il y a plus de dix ans maintenant. L’usage d’Internet augmente de 30 %chaque année (en raison de l’augmentation des objets connectés à la maison comme les smartphones, les jeux et TV en ligne, les téléchargements, les besoins des entreprises…). Le Conseil départemental de la Gironde a donc décidé de relancer un plan de travaux très ambitieux cofinancé avec les intercommunalités, le Conseil régional, l’Europe et l’État.

Combien de temps faut-il attendre encore ?

 J-L G :L’électrification de la Gironde ne s’est pas faite en un jour ! Et pourtant tous les Girondins seront connectés au Très Haut Débit en 6 ans. Connecter 410 000 foyers et de nombreuses entreprises au Très Haut Débit, c’est le plus grand chantier d’infrastructure départemental en France. Nous allons créer 28 800 km de réseau ! C’est un chantier de génie civil colossal, encore plus conséquent que le réseau d’eau potable. Certains territoires ne peuvent plus attendre car les débits sont excessivement saturés. Le plan d’urgence financé par le Conseil Départemental de la Gironde et déployé en 2016 et 2017 pour 39 communes rurales a permis de garantir le haut débit à ceux qui résident dans les zones les plus saturées. Depuis le 25 janvier 2018 et la signature de la délégation de service public avec Orange, Gironde Haut Méga a pris une nouvelle dimension :il s’agit de déployer un réseau public de fibre optique pour toutes les Girondines et tous les Girondins.

Tous les Girondins sont-ils concernés par votre plan Haut Méga ?

 J-L G : Oui,partout en Gironde, nous voulons élever le débit ! Une des raisons d’agir du Département est de favoriser l’équité entre les territoires. Les solidarités humaine et territoriale sont notre devise. Il n’y aura donc pas de Gironde à 2 débits. Tous les villages et villes de Gironde doivent pouvoir offrir la fibre à leurs habitants, aux entreprises. Cela dit, nous ne pouvons intervenir ni sur la Métropole Bordelaise, ni sur la ville de Libourne réservées à l’initiative privée.

Jean-Pierre Soubie président de la communauté de communes les Coteaux Bordelais

Le développement d’un territoire ne peut se faire que si les acteurs publics engagent une démarche volontariste pour impulser le mouvement.Le service public exige modernité et efficacité. Il crée, il innove, il anime et il protège.

 L’accès à Internet est un très bel exemple. La Loi ne considère pas Internet comme un droit. La qualité du service dépend des opérateurs privés. La Loi ne leur impose rien et la concurrence règne en maître : aussi les opérateurs choisissent d’apporter le Très Haut Débit dans les zones où ils s’assurent la meilleure rentabilité. Investir en zone rurale n’intéresse pas le marché. C’est pour nous inacceptable.

 La communauté de communes « Les Coteaux Bordelais » avec le Département a pris les choses en main. Les collectivités ont créé Gironde Numérique pour agir concrètement. Les collectivités locales vont créer le réseau qu’elles loueront ensuite aux opérateurs pour assurer le Haut Débit qui est aujourd’hui un service essentiel à rendre à chaque habitant.

Amener le Haut Débit partout, c’est permettre aux entreprises de fonctionner avec les outils modernes, d’établir de nouvelles relations avec leurs fournisseurs et leurs clients. C’est permettre aux employeurs et aux salariés d’envisager de nouveaux modes de travail moins consommateur de déplacement et d’énergie Amener le Haut Débit partout, c’est faciliter la vie quotidienne de tous : démarche administrative, accès à la culture, aux loisirs…

 La force des collectivités locales est d’apporter le service public partout et d’assurer l’égalité des territoires et des citoyens.

 Je me réjouis avec vous de la disparation prochaine des zones blanches sur notre territoire.

Matthieu Rouveyre, vice-président du conseil départemental de la Gironde, chargé de la citoyenneté, relations avec les usagers, communication et accès numériques

 « Les usages domestiques,la télémédecine, l’e-assistance, le télétravail ou encore le développement économique nécessitent des débits internet de plus en plus élevés. C’est pourquoi le Département et ses partenaires engagent fortement la transformation numérique sur tout le territoire pour répondre à un enjeu essentiel : permettre à toutes les Girondines et tous les Girondins de partager le savoir,travailler, construire et accéder à de nombreux services, innover. »

La construction d’un réseau public, pour 100% de fibre optique en gironde !

Le Conseil Départemental lutte concrètement contre la fracture numérique et pour ce faire, fédère tous les partenaires publics. Un réseau public de fibre optique va être déployé sur 6 ans, au lieu des 10 ans envisagés initialement ! Le chantier girondin est ambitieux par son objectif de couverture, et inédit par son ampleur : relier plus de 410 000 foyers,entreprises, services publics et collectivités au Très Haut Débit ! Il s’agit du plus grand chantier départemental de France et s’achèvera en 2024. Pour les particuliers, il convient d’anticiper un besoin supérieur à 30 Mbits/s d’ici 10 ans et pour les professionnels, il en va de l’emploi de demain et de l’innovation. L’ambition du Département, des Communautés de communes et d’agglomération et de leurs partenaires est forte

• Garantir l’équité territoriale en offrant le Très Haut Débit pour tous les Girondins,particuliers et entreprises.

• Couvrir à terme 100 % des foyers concernés grâce à un réseau de desserte de 28 800 km au total. 9375 km2 seront ainsi équipés.

• Créer près de 500 emplois en faisant appel aux entreprises locales. 210 000 heures d’insertion et 31 549 heures de formation sont prévues par la clause sociale d’insertion du marché.

Exploitation et délégation de service public

Afin de réaliser ce plan, un marché très conséquent a été négocié durant l’année 2017. Le Comité syndical de Gironde Numérique a attribué une délégation de service public au groupe Orange qui s’engage à déployer ce réseau en 6 ans et gérer son exploitation sur 25 ans. L’entreprise a été choisie parmi d’autres candidats selon de très nombreux critères. Ces travaux, réalisés par Orange,seront contrôlés par le Syndicat Mixte Gironde Numérique, porteur du projet Gironde Haut Méga.

Un déploiement selon quel calendrier ?

Les études préalables et travaux ont débuté en 2018 sur chaque communauté de communes et d’agglomération. Les travaux sont réalisés par des entreprises locales réparties sur l’ensemble du territoire, sous-traitantes d’Orange. Ce sont 1224 chantiers qui vont ainsi être réalisés sur tout le territoire. Les zones les plus en déficit de débits internet actuellement ont été priorisées.

Un investissement majeur

 Ce projet, coordonné par Gironde Numérique, représente un investissement total de 669 millions d’euros. Le secteur public finance à hauteur de 115 millions répartis entre le Département, l’Europe, l’État, la Région, les communautés de communes et d’agglomération. Le délégataire réalise, lui, les investissements grâce aux futures recettes commerciales liées à l’exploitation du réseau.

Un retour sur investissement va être opéré par les collectivités

Ce réseau public sera ouvert commercialement à la totalité des opérateurs privés souhaitant proposer des abonnements à la fibre optique.Cette location des infrastructures publiques, assumée par les opérateurs, bénéficie en partie aux collectivités.

La parole des financeurs

LE DÉPARTEMENT DE LA GIRONDE

 « Connecter 410 000 foyers et de nombreuses entreprises au Très Haut Débit, c’est le plus grand chantier d’infrastructure des dix prochaines années. » Jean-Luc Gleyze, Président du Département de la Gironde

LA RÉGION NOUVELLE-AQUITAINE

 « La Région prend ses responsabilités d’aménageur numérique. Impulser un réseau public de fibre optique, c’est permettre le développement de nouveaux usages pour les habitants et les acteurs de tous les territoires : pour le développement économique et l’innovation, pour la santé, pour l’agriculture, pour la jeunesse et l’éducation, etc. » Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine

L’ÉTAT & FRANCE TRÈS HAUT DÉBIT

 « Collectivités territoriales, parlementaires, industriels et Gouvernement : nous nous sommes tous engagés pour la réussite du plus grand chantier d’infrastructures du quinquennat. La mobilisation ne doit pas faiblir : elle peut au contraire accélérer encore. » Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État au numérique

LES COMMUNAUTÉS DE COMMUNES ET D’AGGLOMÉRATION

 Les Communautés de communes et d’agglomération assument leur compétence d’aménagement numérique au plus près de leurs entreprises et de leurs citoyens.

GIRONDE TRÉS HAUT DÉBIT

 « Gironde Très Haut débit, filiale du groupe Orange, créée pour la délégation de service public sur le Département, va prendre toute sa part dans la construction, l’exploitation et la commercialisation du réseau de fibre optique qui sera établi sur les territoires. Les savoir-faire de nombreux salariés du groupe et de ses partenaires seront mis en lumière sur le terrain et dans les relations avec l’ensemble des fournisseurs d’accès internet que ce soit pour les entreprises ou pour le grand public. » Arnaud DELAROCHE, Directeur Général de Gironde très haut débit

Pierre Ducout, président de Gironde Numérique 

« Amener le Très Haut Débit sur les territoires améliore le quotidien des usagers. Tous les élus se sont impliqués sur le dossier pour qu’il soit une réussite. »

La mise en œuvre technique

Gironde Numérique est une structure publique de mutualisation qui fédère le Département de la Gironde, 27 Communautés de communes et d’Agglomération, Bordeaux Métropole ainsi que la Région Nouvelle-Aquitaine. Les élus locaux siègent au comité syndical.

Gironde Numérique œuvre dans l’intérêt commun, à la construction et à l’exploitation d’une infrastructure très haut débit. Il coordonne l’ensemble des acteurs du projet et suit le chantier en assurant le contrôle des travaux et le respect des plannings. En complément de la construction du réseau très haut débit, Gironde Numérique accompagne les collectivités girondines dans leur transition vers l’administration numérique sur leur territoire.

Elles sont plus de 400 à utiliser les services déployés par le Syndicat mixte, suivant deux principes :

• Gestion des données publiques,

• Mutualisation des outils informatiques pour baisser les coûts et faciliter la maintenance.

Un data center dédié aux adhérents de Gironde Numérique a été créé au sein du Département. Un bouquet de services est proposé comprenant les principaux outils nécessaires : serveur email, signature électronique,sauvegarde externalisée des données, travail collaboratif, site Internet, RGPD. De plus, le Département a confié à Gironde Numérique la mission d’accompagner les mairies sur leurs projets d’école numérique du premier degré. En effet, les écoles sont en mutation vers les usages numériques, et cela nécessite d’adapter les équipements en lien avec les équipes éducatives. Le syndicat leur apporte de l’ingénierie et met en place les marchés d’achats groupés.

Si vous êtes intéressé, un seul contact : infrastructures@girondenumerique.fr