Histoire

Tout au cours des siècles, la qualité de l'ensoleillement des coteaux de la Garonne et la proximité de la grande cité (Burdigala devenue Bordeaux) ont attiré sur le site de notre commune les constructions successives de riches villas gallo-romaines (vestiges à Sonney, Roquey, Cabiracs…) puis de châteaux et de maisons nobles et bourgeoises et enfin de nos lotissements.

Le nom de Carignan dérive-t-il de celui de Carinus, Empereur romain né à Narbonne vers 285 ? Il n'y a pas de certitude.

La paroisse fut vouée à St Martin au Xème siècle. L'église actuelle remonterait à la fin du XIIème mais les travaux les plus importants datent du XVIème siècle (édification du clocher) et du XVIIème. Après un important tremblement de terre suivi 32 ans plus tard d'une destruction de la flèche par la foudre, des travaux récents ont très heureusement réhabilité ce bel édifice.

De nombreux châteaux sont disséminés sur le territoire communal. Le plus imposant est l'ancien Talence (actuel château Carignan), attribué par Charles VII à la fin de la guerre de Cent Ans à Pothon de Xaintrailles, compagnon de Jeanne d'Arc, en récompense de sa loyauté.

Les monuments de Carignan de Bordeaux

Monuments historiques et bâtiments protégés de Carignan-de-Bordeaux

Source : http://www.actuacity.com
Issu de la base Mérimée

Château Fort dit Château de la Motte Verte

Histoire : Château fort disparu pour lequel fut prêté hommage aux rois du 13e siècle au 18e siècle

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Croix de chemin

Adresse : rue Daureau
Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 17e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Croix de Chemin dite Croix de Fer

Adresse : chemin du Pontet ; chemin du Ramondet

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Demeure

Histoire : Maison reconstruite pour Ysabeau Touty en 1668 par Charles Monteil, daté et attribué par source

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 17e siècle
Année de construction : 1668
Auteur(s) : Monteil Charles (maître de l'oeuvre)

Demeure

Histoire : Maison reconstruite pour Ysabeau Touty en 1668 par Charles Monteil, daté et attribué par source

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 17e siècle
Année de construction : 1668
Auteur(s) : Monteil Charles (maître de l'oeuvre)

Demeure dite Château Léon

Adresse : route du Pian

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1889
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Demeure dite Château Maillé

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1870
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Demeure dite Château de Canteloup

Histoire : Siège d’une seigneurie connue par les textes depuis le 13e siècle ; bien que comportant des éléments d’architecture du 16e siècle à l’intérieur le logis ne parait pas antérieur à la limite du 17e-18e siècle ; le chai et le cuvier semblent dater du 17e siècle ; restauré dans la 1ère moitié du 19e siècle.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 17e siècle (?) ; limite 17e siècle 18e siècle (?) ; 1ère moitié 19e siècle
Auteur(s) : maître d’oeuvre inconnu

Demeure dite Domaine de Grand Arnaud

Histoire : Maison du 18e siècle ; prolongée dans la 2e moitié du 19e siècle de deux travées surmontées d'un pavillon
Adresse : route de la Croix

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 18e siècle ; 2e moitié 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Demeure dite Domaine de Labat

Histoire : A l'origine maison du 18e siècle à mur gouttereau en façade dont les baies ont été élargies, nanties de moulurations et meneaux destinés à lui donner une allure médiévale ; partie centrale exhaussée d'un niveau dans la 2e moitié 19e siècle

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 18e siècle ; 2e moitié 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Demeure dite Domaine de Lamarque

Histoire : Maison du milieu du 18e siècle. Agrandie dans la 2e moitié du 19e siècle par l'adjonction de deux travées supplémentaires formant avant-corps sur chacune de ses longues façades et à chacune de ses extrémités

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : milieu 18e siècle ; 2e moitié 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Demeure dite château de Baritaud

Histoire : Demeure du 18e siècle ; les parties agricoles et d'agréments ont été entièrement refaites à la fin du 4e quart du 19e siècle, le château d'eau porte la date 1889

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 18e siècle ; 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1889
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Demeure dite château de Beaugey

Histoire : Logis construit pour le parlementaire Thomas Cuisinier à la fin du 1er quart du 16e siècle. Le contrat pour la couverture date de 1525. Modifiée dans la 2e moitié du 19e siècle par la suppression de la tour d’escalier, la mise en place d’un escalier monumental intérieur et l’ordonnancement de l’élévation principale

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1er quart 16e siècle ; 2e moitié 19e siècle
Année de construction : 1525
Auteur(s) : maître d’oeuvre inconnu

Demeure dite domaine de Rouqueys

Histoire : Logement de domestiques du 18e siècle ; demeure refaite dans la 2e moitié du 19e siècle

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 18e siècle ; 2e moitié 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Demeure dite domaine de Vignac

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : milieu 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Ecart dit Village de Cruchet

Histoire : Ecart possédant des maisons et des fermes des 18e, 19e et 20e siècles

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 18e siècle ; 19e siècle ; 20e siècle

École

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : milieu 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Eglise Paroissiale Saint-Martin

Histoire : Eglise d'origine romane dont subsiste le portail du 13e siècle très restauré ; nef et abside refaites au 15e siècle ; voûte en 1543 ; restauration totale et construction du clocher dans la 2e moitié du 18e siècle à la suite du tremblement de terre de 1759 puis de dégâts causés par la foudre en 1780 ; nouvelle restauration importante en 1885 et 1886

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 13e siècle ; 15e siècle ; 2e quart 16e siècle ; 2e moitié 18e siècle ; 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1543 ; 1885 ; 1886
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Ferme

Histoire : Ensemble de bâtiments disparates : remise du 17e siècle ; logis du 18e siècle ; étable du 19e siècle récemment agrandie

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 17e siècle ; 18e siècle ; 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Ferme de Pey Hourton

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : limite 18e siècle 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Château Carignan

La Seigneurerie de Carignan connue dès le XIème siècle fut construite sur l’emplacement d’une villa romaine.

Elle fut donnée par le Roi de France Charles VII à Jean Poton de Xaintrailles, compagnon d’armes de Jeanne d’Arc. En 1452, Poton de Xaintrailles reconstruit le Château actuel et en 1453, il écrase les troupes anglaises dirigées par le Connétable Talbot à la bataille de Castillon, bataille qui mit fin à la Guerre de Cent Ans et rattacha l’Aquitaine au Royaume de France.

Devenu Gouverneur d’Aquitaine et en bonne intelligence avec l’Evèque Pey Berland, curé de Bouliac, il évite un début de guerre civile à Bordeaux entre les partisans des anglais et les troupes françaises victorieuses.

Le château de Carignan s’appela Motta-Verta puis reprit le nom de Talence au début du XVIème siècle. Parmi ses propriétaires successifs citons les Canteloup, les Géres, Pierre de Vallier, Jean Dubernet qui à sa mort en 1652 le laisse à une de ses filles, épouse de Gaston de Secondat, baron de Montesquieu, avocat au Parlement de Toulouse.

En 1689, année de la naissance de l’écrivain et philosophe Charles Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, le château fut vendu à la famille de la Devise. Il passa ensuite dans la famille Cursol jusqu’au début du XIXème siècle. Acheté en 1814 par le Général Etienne Donna, aide de camp de Joseph Bonaparte, roi d’Espagne, il passe dans la famille de Beaumont qui le vend en 1892 à Mr Honoré Picon dont les héritiers Gonfreville le vendent à André Abadie en 1940. Philippe Pieraerts l’acheta aux héritières de ce dernier en 1981. Cette même année fut racheté le château Léon également situé à Carignan de Bordeaux.